logo
le 15 Novembre 2007

Le Groupe Bel achète Boursin à Unilever pour 400 millions d’euros.

Le géant anglo-néerlandais Unilever qui avait annoncé son intention de se désengager de sa branche fromage, vient de céder sa marque Boursin au Groupe Bel pour 400 millions d’euros. Bel acquiert ainsi sa première marque de fromage frais qui enregistre une croissance moyenne d’environ 5 % depuis quelques années pour atteindre un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros en 2007.
le 13 Novembre 2007

Purées de fruits Sicoly® pour préparations salées

Sicoly, spécialiste des fruits surgelés et transformés, innove et met son savoir-faire au service des légumes, en lançant une nouvelle gamme de purées surgelées destinées aux préparations salées et adaptées aux besoins des traiteurs, restaurateurs et glaciers.

5 Parfums sont disponibles : poivron rouge, tomate, potiron, églantine et carotte et les produits sont sans sucre (sauf le poivron rouge), ni sel ajouté. La saveur des légumes est préservée. La gamme ne comporte ni conservateur, ni colorant.

maeva@bureaudepresseagro.com

le 13 Novembre 2007

Concentré de fibres de lupin

Terrena Lup’Ingrédients propose un concentré de fibres de lupin, extrait du lupin blanc doux. Fibrilup 155 contient 55 % de fibres insolubles, environ 30 % de protéines et peut entrer dans la composition de produits que l’on souhaite enrichir en fibres et/ou en protéines.
Il donne une couleur jaune, réduit le collant et a une bonne capacité de rétention d’eau. Il donne au produit fini une meilleure résistance aux phases de congélation/décongelation sans dénaturation de goût.. Il peut être une alternative aux protéines de lait et d’œufs. Fibrilup 155 convient pour des applications en boulangerie-pâtisserie, extrudées, surgelées, de viande élaborées, pâtes alimentaires, pâtes à tarte, barres de céréales et plats préparés. aseger@terrena.fr

le 06 Novembre 2007

Cocottes et Mini Cocottes signées SOLIA

 

Quoi de plus triste qu'une barquette de plat cuisiné ? C'est en faisant ce constat que SOLIA a eu l'idée de proposer ce nouveau concept au look traditionnel et rassurant. Inspirés des cocottes en fonte d'autrefois, ces contenants sont en polypropylène mat et proposés en 3 formats différents (80, 300, 500 ml), pour diverses utilisations : de l'amuse-bouche au plat cuisiné. Idéal pour les traiteurs et les fabricants de plats cuisinés, ces cocottes sont microondables, thermoscellables, résistantes à la surgélation et peuvent être accompagnées d'un bandeau personnalisé. clarissou@solia.fr

le 06 Novembre 2007

VION conclut une joint-venture avec Rebière

VION a conclu le 31 octobre 2007 une joint-venture avec la société brésilienne Rebière. Rebière est l’un des leaders du marché brésilien de la gélatine et l’un des dix premiers producteurs au monde. Rousselot, qui fait partie de la division Ingredients de VION, acquiert un intérêt majoritaire dans Rebière. La joint-venture permettra aux deux entreprises de réaliser des économies d’échelle et facilitera les ventes de produits à valeur ajoutée aux clients du monde entier. La finalisation de cette transaction est soumise à l’obtention de toutes les approbations habituellement requises.
Rebière
Rebière est une entreprise familiale de fabrication de gélatine, qui opère déjà au Brésil depuis 1912. Elle fournit des clients du monde entier, principalement issus de l’industrie alimentaires, à partir de deux sites de production au Brésil. Rebière emploie 400 personnes au total.
VION N.V.
VION N.V. est un groupe alimentaire international, producteur d’aliments et d’ingrédients de haute qualité pour les consommateurs et pour les animaux. Le groupe est composé de trois divisions internationales : Ingredients, Fresh Meat et Convenience. VION réalise un chiffre d’affaires de plus de 7,4 milliards d’euros et emploie 15.150 personnes à travers le monde. Le siège de VION est basé à Son en Breugel, aux Pays-Bas. Rousselot est un leader mondial sur le marché de la gélatine de haute qualité pour une multitude d’applications.  L’entreprise dispose de 10 sites de production et de bureaux commerciaux en Europe, en Amérique du Nord et du Sud et en Asie. Rousselot emploie 2.000 personnes.
caroline.brochard-garnier@rousselot.com

le 26 Octobre 2007

Emballage actif aux extraits de romarin

Des chercheurs de l’Université de Saragosse en association avec la société espagnole Artibal SA, ont mis au point un emballage actif constitué de polypropylène dans lequel sont incorporés des extraits de romarin qui améliore la conservation des viandes. Les propriétés antioxydantes de cet emballage ont été étudiées et mesurées sur une période de 0 à 14 jours : les qualités organoleptiques (couleur, texture, caractéristiques techniques) ont une meilleure résistance qu’avec un film de polypropylène pur. cnerin@unizar.es

le 26 Octobre 2007

Aliments Santé en France

Les Français ont consacré 139 euros eux produits Santé en 2006, soit une augmentation de 7 euros, selon une étude de TNS Worldpanel. L’offre Minceur est en tête du marché avec 2/3 des dépenses, mais les plus fortes progressions sont à mettre sur le compte des produits à promesses spécifiques – anti-cholestérol, transit, etc.

le 22 Octobre 2007

Les Français et le sucre

Les Français consomment 27 kg de sucre par personne et par an, consommation stable depuis 30 ans. Cependant, le mode de consommation a bien changé, le sucre de bouche ne représentant plus que 20 % de la consommation (contre 40 à 50 % dans les années 70). La part incluse dans les produits manufacturés a augmenté d'autant.

Demain, il faudra compter avec la part dédiée au bio-éthanol, un des rares carburants qui semble répondre aux critères de développement durable.

le 22 Octobre 2007

La part des MDD a atteint 33,7 % en volume en 2006, soit une hausse de 1,4 % selon la PLMA, représentant 54,3 ù des surgelés (+4,4 %), 46,2 % du traiteur (+4,4 %), 44,2 % du frais (+3,8 %) et 41,8 % de l’épicerie salée (+3,2%).La Suisse est le pays où les MDD sont les plus performantes (53 % en volume), devant le Royaume-Uni (43 %), la Belgique (42 %), l’Allemagne (39 %) et l’Espagne (35 %).

le 22 Octobre 2007

Les Français et les fruits et légumes

L’enquête menée par le CREDOC tente d’expliquer la désaffection  des Français pour les fruits et légumes. Depuis 1968, les achats n’ont cessé de diminuer : 100 euros de moins à chaque génération ! Les Français nés entre 1927 et 1936 dépensent 350 euros par an aujourd’hui pour acheter des fruits et légumes frais, tandis que ceux qui sont nés entre 1977 et 1986 n’en dépensent que 70 !
Le prix semble être le 1e frein, les consommateurs affirment qu’ils coûtent de plus en plus cher – Selon l’Insee, les prix ont augmenté de 6,1 % pour les légumes et de 2,4 % pour les fruits entre 2006 et 2007. Mais cela n’explique pas tout : la 2e raison invoquée est la récolte personnelle – du potager et du verger.
Reste en moyenne 14 % des personnes interrogées qui les trouvent difficiles à conserver, 10 % qui ne pensent même pas à en acheter, 9 % qui n’aiment pas ça et craignent les produits toxiques. De plus, les raisons d’achat invoquées sont plus Santé que Plaisir. Ainsi, pour 40,4 % des personnes interrogées, il est important d’en manger, 33 % aiment vraiment ça, 16,5 % les pensent pleins de vitamines, 4 % les trouvent appétissants.

copyright © tous droits réservés | mentions légales | www.foodingredient.eu icone enveloppe | www.cybartis.com | webmaster admin