logo
le 05 Juillet 2007

Cacti-Nea™ : l'ingrédient original issu du fruit de cactus

Cacti-Nea™ est un nouvel ingrédient issu du fruit de cactus proposé par le Laboratoire Bioserae. Cacti-Nea™ offre une solution minceur unique  : cet ingrédient peut en effet aider à  diminuer la rétention d'eau tout en préservant  les substances minérales. Cacti-Nea™  est également un puissant antioxydant, grâce  à sa teneur en bétalaïnes (pigments  naturels). www.bioserae.com/id-alg-extrait-algue.php

le 29 Juin 2007

Pour ceux qui en doutaient encore ?

Pour ceux qui en doutaient encore  : la fraise Gariguette ou la poire Angelys sont quelques-uns des fruits mis au point par l'Inra puis mis sur le marché avec succès. Ils sont le résultat des choix fait par les consommateurs et non l’inverse ! Ainsi, prévoir le goût de demain relève de l'utopie scientifique !
Actuellement et pour suivre les tendances de consommation, L’INRA met au point une variété de raisin moins sucrée qui doit intégrer outre la résistance aux maladies, des critères de goût, de rendement, de calibre. Par ailleurs, un autre programme concerne la tomate, sur laquelle les réclamations de qualité organoleptique, de saveur, d’odeur ou de toucher, sont fortes. (souce : objectif de Food 2030 - Conférence 17 et 18 avril à Bruxelles)

le 29 Juin 2007

Omega 3 : des nutriments qui rendent de bonne humeur... Et notamment les seniors

Au laboratoire « Psychoneuroimmunologie, Nutrition et Génétique » de l'INRA à Bordeaux, la généticienne Sophie Layé étudie comment la nutrition peut favoriser l'état de bien-être des individus par son action sur l'immunité innée du cerveau. Quand celle-ci est déclenchée, elle génère des altérations du comportement, ou « mal-être ». Or certains nutriments, comme les acides gras polyinsaturés, et plus particulièrement les Omega 3, pourraient contrôler l'activation de ce système immunitaire quand il se dérègle, notamment chez les personnes âgées.

Lorsque le corps est agressé par une bactérie ou un virus, il réagit en produisant des signaux d'alarme appelés cytokines, coordonnent la réponse immunitaire qui a pour but de détruire l'intrus. Mais les signaux d'alarme préviennent en parallèle le cerveau qui, à son tour, développe une stratégie de défense : elle se traduit par de la fièvre mais aussi par des attitudes de malade : troubles de l'humeur, perte de mémoire, sommeil, manque d'appétit, repli sur soi, etc.

C'est dans ce contexte qu'intervient l'alimentation, car l'organisme est exposé sa vie durant à des composants de l'alimentation qui sont susceptibles de moduler ces relations. L'attention des chercheurs de l'équipe de Sophie Layé a été retenue par les acides gras polyinsaturés (AGPI) en raison de leurs fortes teneurs dans le cerveau (30 % ou la concentration la plus élevée dans le corps).
Les chercheurs ont alors entrepris d'évaluer les interactions réciproques entre alimentation et inflammation et leurs conséquences sur le bien-être (participation au programme Coginut de l'Agence Nationale de la Recherche piloté par l'Inserm de 2006 à 2010). Ils ont travaillé sur des individus de 65 ans et plus, dont les habitudes alimentaires sont connues.

Les résultats préliminaires indiquent que les personnes âgées qui ont une activation immunologique chronique ont elles aussi des taux d'Omega 3 plus faibles. Elles ont en outre une qualité de vie plus altérée que les individus sans activité immunitaire. Ainsi, les troubles de l'humeur chronique chez les seniors pourraient résulter d'une production trop importante de cytokines, liée à une carence en Omega 3.
(source : laboratoire « Psychoneuroimmunologie, Nutrition et Génétique » - INRA Bordeaux)

le 29 Juin 2007

Le thé vert pourrait réduire d'un tiers le risque de développer un cancer du colon

Selon une récente étude chinoise*, une consommation régulière de thé vert, boisson naturellement riche en polyphénols, permettrait de réduire de 37 % le risque de développer un cancer colorectal.
Cette pathologie est la 2e cause de cancer chez la femme et la 3e  chez l'homme. Elle apparaît à partir de la cinquantaine et représente la 2e  cause de mortalité par cancer avec 16 000 décès/an.
La France se classe parmi les pays ayant une fréquence élevée de cancer colique, juste derrière les Etats-Unis et l'Australie 36.000 cas en 2000.
(*Source : Yang G et al (2007) Prospective cohort study of green tea consumption and colorectal cancer risk in women. Cancer Epidemiology, Biomarkers and Prevention, Vol 16, pg 1219-1223.)

le 26 Juin 2007

Croisssance des MDD vers les pays d'Europe Centrale et d'Europe de l'Est

La MMD continue de grandir en Europe de l'Ouest, mais les gains de parts de marchés sont plus importants à l'Est en en Europe Centrale - République Tchèque, Hongrie, Pologne et Slovaquie - qui ont enregistrés de fortes hausses. Avec une hausse de 5 points, la MMD polonaise atteint 20 % de parts de marché, tandis que la Tchéquie s'octroie 27 % de parts de marché et la Slovaquie 34 %. En Hongrie, près d'un produit sur 4 sont vendus en MDD.

A l'Ouest, le Royaume-Uni qui progresse de plus de 1 % pour atteindre 43 % des parts de marché, est particulièrement significatif. En France, la concurrence des marques Fabricants n'a pas permis d'interrompre la forte tendance en faveur des MDD qui atteignent 34 % de parts de marché.

L'Espagne reste un grand succès pour les marques distributeurs avec 35 % des parts de marché et une augmentation constante depuis des années.

La MDD conserve des positions privilégiées en Belgique (42 %) et en Allemagne (40 %). La Suisse reste franchement au-dessus du lot avec 53 % de parts de marché.

(Source : Annuaire International de la MDD 2007 de la PLMA - press@plma.nl)

le 26 Juin 2007

Burgundy propose un principe actif contre les infections urinaires

UTIRose® est un extrait naturel d'hibiscus sabdariffa donné pour lutter efficacement contre l'E. coli et Candida albicans en les empêchant de s'installer sur les parois de la vessie. ggaillot@burgundy-extracts.com

le 26 Juin 2007

Etude sur les propriétés anti-inflammatoires de la griffe du diable

L'étude lancée par Burgundy sur son extrait de griffe du diable "Iridoforce" montre ses propriétés anti-inflamatoires. En effet, IridoForce est un extrait d'harpagophytum, avec une haute teneur en harpagoside qui agit sur les articulations en qualité d'anti-inflammatoire, mais également en participant à la reconstruction du cartilage. ggaillot@burgundy-extracts.com

le 26 Juin 2007

Un nouvel Lyc-O-Mato présenté à l'IFT

LycoRed va présenter à l’IFT, Lyc-O-Mato® self-dried cherry tomatoes ⎯  un nouvel ingrédient qui vient enrichir la gamme de Lyc-O-Mato®, particulièrement riche en lycopène. En effet, les chercheurs ont développé une espèce de tomate cerise à haute teneur en lycopène, qui permet d’enrichir les produits en antioxydants. Ainsi, 5 de ces tomates cerise apportent 5 mg de lycopène – apport recommandé. www.lycored.com

le 26 Juin 2007

Un nouveau site internet dédié au Cyracos®

Le site www.cyracos.fr qui vient d’être mis en ligne est entièrement dédié au Cyracos®, extrait de mélisse antistress. Il est destiné au Grand Public, mais apporte un outil marketing aux clients de Berkem qui utlisent cet ingrédient.

Il contient notamment les informations suivantes :
-    des données propres au Cyracos® : définition, études d’efficacité sur le stress, etc.
-    une présentation de la matière première utilisée pour son obtention : la mélisse ;
-    ainsi que toutes les informations nécessaires pour en comprendre l’activité et les mécanismes d’action du Cyracos®.
Une version anglaise est également disponible sur www.cyracos.com
-----

Rappelons que le site consacré au Svetol®, extrait de café vert utilisé pour ses propriétés minceur, est déjà en ligne depuis début 2007. Ce site internet est également disponible en français www.svetol.fr et en anglais www.svetol.com

le 29 Mai 2007

Quelques chiffres pour réfléchir !

2600 m2 de terre sont cultivés en moyenne par habitant sur la planète – 10 000 m2 pour les Européens contre 700 m2 dans certains pays d’Asie. Chaque Européen dispose d’un « jardin de 300 m2 » dans le Tiers-Monde qui produit sa consommation de produits « exotiques ».
7 millions d’enfants meurent de malnutrition chaque année.
En culture primitive, il fallait une calorie pour produire 5 à 50 calories (selon l’endroit, le type de culture, etc…). En culture Bio, une calorie produit 2 calories. En culture intensive, il faut 9 calories pour produire une calorie !!! (Patrick Dupriez - Etopia)

copyright © tous droits réservés | mentions légales | www.foodingredient.eu icone enveloppe | www.cybartis.com | webmaster admin