logo
le 05 Avril 2011

143,6 milliards € pour les IAA en France en 2010 !

Le chiffre d'affaires des IAA a augmenté de 3 % en 2010 en France, avec des volumes stables. Cette croissance a été portée par les exportations (+9,9 %) tandis que les importations ont augmenté dans une moindre mesure (+4,4 %). Toutefois, il faut noter un recul du nombre de salariés de cette branche (-0,6 %) qui s'établit à 477 000 personnes et un niveau d'investissement en baisse de 8 %, après une première chute de 14 % en 2009.

Sources : ANIA Agreste, INSEE, UBI France, RIA.

le 25 Mars 2011

70 entreprises agroalimentaires retenues pour l'affichage environnemental

En accord avec le Grenelle 2, 168 entreprises vont expérimenter l'affichage environnemental sur 1 000 produits de grande consommation. Parmi celles-ci, plus de 70 entreprises IAA et enseignes de distribution (Filet Bleu (groupement les Mousquetaires, Meralliance, Triballat-Noyal, St-Amand-Les-Eaux, Aoste, Bonduelle, Martinet, Euralis, Glon, Lesieur, Nestlé France (café), St Hubert, Cereco, Boulangeries Jean-René et Éric Launay, les salaisons Jouvin, Santana fruits, Coca Cola, Pepsico, Orangina Schweppes, Refresco, Eckes Granini, Heineken, Kronenbourg, Danone (eaux) et Nestlé Waters, Atac, Auchan, Boulanger, Carrefour, Casino, Monoprix, Biocoop, Les Mousquetaires, Picard Surgelés et Pomona).

Chaque entreprise va réaliser ou finaliser ses analyses environnementales – analyses de cycle de vie (ACV) en particulier - sur les produits sélectionnés afin de pouvoir démarrer la communication vers le grand public à partir du 1er juillet 2011. Pendant un an, chaque entreprise testera différents supports de communication (site internet, téléphonie, affichage sur le lieu de vente ou sur le produit, etc.) et représentations visuelles. Cette expérimentation fera l'objet d'un rapport gouvernemental remis au Parlement.

http://www.processalimentaire.com/A-la-une/Pres-de-70-entreprises-agroalimentaires-retenues-pour-l-experimentation-17104

le 24 Mars 2011

Montée en puissance du snacking

Le marché du Snacking en France pèse 31,2 milliards € pour l'année 2010, selon le cabinet Gira Conseil.

le 24 Mars 2011

Le CFIA a fermé ses portes sur une note positive : 1 200 exposants, 12 258 visiteurs et un hall entier consacré aux PAI !

Le lauréat du prix de l’innovation dans la catégorie PAI est le groupe Mane pour Sense Capture, une alternative naturelle à l’utilisation d’exhausteurs de goût.

Prochain Rendez-vous pour le CFIA : Metz du 18 au 20 octobre 2011 : axel.lahouratate@gl-events.com

le 21 Mars 2011

Petits creux ...

Les premiers touchés par les petits creux sont les moins de 35 ans. 94 % d'entre eux connaissent une petite faim à un moment de la journée. En cause, les petits-déjeuners trop légers (ou inexistants) et la fatigue passagère.

Pour y remédier, ils se tournent vers la pomme qui est jugée comme un produit sain (88 %), loin devant les autres en-cas. Elle est facile à emporter (98 %), savoureuse (96 %) et facile à manger en toutes circonstances (92 %).

Dans l'ensemble, les fruits constituent une bonne alternative pour les coups de barre, largement devant les pâtisseries (33 %) ou les barres chocolatées (29 %).

(Sondage IFOP-ANPP - mars 2011).

le 03 Mars 2011

L'amande au Top !

Selon une récente étude du cabinet Mintel (Global New Products Database – GNPD), les nouveaux produits à base d’amandes lancés au niveau mondial battent tous les records avec un taux de croissance de 18 %.

La confiserie chocolatée est la 1e concernée que ce soit dans le monde (31 %) ou en Europe (28 %). Le nombre de produits lancés a triplé au cours de la décennie - 1 313 en 2001, 4 810 en 2099.

La Collective des Amandes de Californie révèle par ailleurs qu'un tiers des produits de chocolat inclus des fruits à coque, et que l'association amande & chocolat est consommée en moyenne 3,4 fois par mois dans le monde. Du reste, 70 % des consommateurs se disent prêts à acheter du chocolat aux amandes plutôt que du chocolat ordinaire.

Les amandes constituent l’ingrédient préféré des consommateurs du monde entier lorsqu’ils créent la barre chocolatée de leurs rêves. Ils élisent en effet les amandes comme le fruit à coque numéro 1 pour apporter de la saveur et de la qualité au chocolat.

Les personnes interrogées estiment que le chocolat amandé est davantage nourrissant (75 %), a plus de goût (74 %) et est plus croquant (73 %) que le chocolat sans amandes.

le 28 Février 2011

Alter Eco lance une gamme bio équitable « Nord-Nord

Développée avec la Corab (Coopérative Régionale d’Agriculture Biologique), qui réunit 120 producteurs en Poitou-Charentes, elle propose 3 références de légumineuses (lentilles vertes, pois cassés et haricots blancs) et 2 mueslis (pomme-abricot et chocolat). Les mueslis sont des produits « mixtes » puisque le sucre et le chocolat, notamment, sont fournis par des coopératives de pays du Sud. Comme les autres produits d’Alter Eco, le packaging de cette nouvelle gamme affichera la différence entre le prix du marché et le prix payé à la coopérative (révision annuelle).

Le chiffre d’affaires 2010 d’Alter Eco, qui distribue ses produits en GMS, avoisine les 16M€ (Vs15,6M€ en 2009), avec le chocolat (42%), le café (13%), le thé (10 %), les jus (10%) ou encore les biscuits (6%). 95% des produits sont Bio, avec un objectif de 100% à court terme.

le 28 Février 2011

Les Français et le poulet

D’après un sondage IFOP*, 70 % des Français sont prêts à payer leur poulet plus cher s’ils sont sûrs que l'animal a été élevé en plein air. La moitié sont prêts à ajouter 2 € et 19 % jusqu’à 5 € supplémentaires pour un produit de qualité.

Le mode d'élevage d'un poulet est le 1e critère d’achat. En France, plus de 75% des poulets de chair sont élevés de manière intensive, en bâtiments fermés et surpeuplés, pendant 40 jours. Tandis que les poulets de plein air - Label Rouge, Agriculture Bio, AOC ou "poulet fermier" - vivent plus longtemps, 81 jours minimum.

La 2e motivation est le respect du bien-être animal, viennent ensuite les qualités gustatives qui retiennent l’attention surtout des femmes et des moins de 35 ans.

De plus, on constate que moins de 40 % des personnes interrogées parviennent à lire la codification européenne et à reconnaître comment un oeuf a été pondu. Pour savoir de quel système d'élevage un oeuf provient, il faut repérer le premier chiffre du code imprimé sur l'oeuf, juste avant les lettres indiquant le pays d'origine (FR, pour France). Le 0 correspond à un oeuf bio, le 1 à un oeuf de poule élevée en plein air, le 2 à un oeuf d'une poule élevée au sol et le 3 à un oeuf d'une poule élevée en cage.

Enfin, la réglementation européenne prévoit qu'à partir du 1e janvier prochain, les cages, aujourd'hui d'une surface minimale de 550 cm2 par poule pondeuse, devront être aménagées pour réserver une place plus grande (>750 cm2 par animal) et devront être équipées notamment d'un nid de ponte.

* Sondage IFOP réalisé du 11 au 13 janvier 2011 sur un échantillon de 1.017 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans et plus, pour CIWF France, une association en faveur du bien-être animal

le 22 Février 2011

7,2 milliards € d'exédent commercial pour les produits agricoles français en 2010

L'agriculture a représenté 13% de nos exportations en 2010, cela ne doit pas occulter le fait qu'elle perd des parts de marché face aux autres pays.

le 09 Février 2011

31,2 milliards € de chiffre d'affaires

C'est le chiffre réalisé par la restauration rapide en 2010, soit une croissance de 58,4% depuis 2004. Ainsi, aujourd'hui, la restauration rapide pèse 38% du total de la consommation hors domicile.

copyright © tous droits réservés | mentions légales | www.foodingredient.eu icone enveloppe | www.cybartis.com | webmaster admin