logo
le 03 Février 2011

La malbouffe favoriserait les épisodes dépressifs !

C'est ce qu'il ressort d'une étude espagnole menée par le Dr Almudena Sanchez-Villegas en Espagne et publiée dernièrement dans la revue scientifique américaine Plos One.

L'étude s'est intéressée au mode de vie et au comportement alimentaire de 12 000 personnes, au départ en bonne santé. Le constat est sans appel : ceux qui consomment des acides gras trans et des graisses saturées ont un risque 48% plus élevé de déclencher une dépression que les personnes n'en consommant pas. Par ailleurs, plus on consomme d'acides gras trans et plus la dépression est sévère.

Mais les chercheurs ont également constaté que le régime à base de graisses insaturées - huiles végétales, poissons gras - contribuait à réduire le risque de dépression. Le Dr Sanchez Villegas souligne que l'étude a porté sur un groupe de personnes qui consommaient un taux d'acides gras trans représentant en moyenne 0,4% de l'énergie totale ingérée.

Or, aux Etats-Unis par exemple, ce taux monte à 2,5% !  Ce qui permet de penser que si rien n’est fait les psychiatres ont de beaux jours devant eux.

le 24 Janvier 2011

Purée de pastèque en édition limitée

Ravifruit présente une purée de pastèque surgelée en édition limitée. Prête à l’emploi, elle a une belle couleur rouge-orangée et un goût frais pour des applications en cocktail ou en sorbet. florence.degauque@kerry.com

le 24 Janvier 2011

Une nanoparticule pour lutter contre les Listéria.

Une équipe de recherche de l’Université de Purdue a mis au point une nanoparticule qui peut attirer et stabiliser un agent antimicrobien – la nisine - afin d’augmenter la durée de vie des aliments susceptibles d’être contaminés par Listeria monocytogenes. Cette nanoparticule renfermant la nisine libèrerait de façon prolongée le polypeptide en présence de bactéries.

D’autres travaux vont se poursuivre en direction d’autres pathogènes alimentaires et notamment E.coli. www.news-medical.net

le 13 Janvier 2011

La Pizza en France

Avec un nombre total de 13 000 points de vente dédiés à la vente de pizzas, la France est considérée comme étant le deuxième marché mondial de la consommation de pizzas.

 En exclusivité pour le salon Parizza*, une enquête sur le marché de la Pizza a été menée en décembre 2010 par CHD Expert, en partenariat avec France Pizza, sur 187 interviewés.

Cette étude a permis d’établir une cartographie de l’offre pizza en France qui témoigne d’un fort potentiel de croissance sur le marché de la vente à emporter :
44%
des établissements interrogés proposent une offre à emporter à titre principal et 45% à titre secondaire
Le TMR moyen des pizzerias / restaurants italiens interrogés est de 10 €.
Pour 38% des interviewés, le segment « vente à emporter » est en progression.
80% des clients qui fréquentent les pizzerias sont des résidentiels, avec une forte prédominance de la clientèle de bureau (52%).
30 : c’est le nombre moyen de pizzas livrées ou à emporter qui sont réalisées chaque jour par un établissement contre 35 pour le nombre de pizzas sur place.
Les mois estivaux sont les plus fructueux :40% des établissements interrogés considèrent que le mois d’août a été leur meilleur mois.

 

Perspectives 2011
64% des pizzerias interrogées ont confiance dans la situation économique des 12 prochains mois
43% d’entre eux sont optimistes
concernant leurs activités pour les 12 prochains mois
• Un fort potentiel : la pizza à la part
n’est proposée à ce jour que par 23% des établissements

Parizza est le nouveau rendez-vous dédié au Monde de la pizza, pasta & restauration italienne ! 

2 & 3 mars 2011 à PARIS – Porte de Versailles

 
le 11 Janvier 2011

Lalmin® Vita D, une levure à teneur élevée en vitamine D

Lallemand Health Ingredients élargit sa gamme de levures Lalmin®, avec Lalmin® Vita D, une levure sèche inactivée (Saccharomyces cerevisiae) qui a une teneur élevée en vitamine D. La levure Lalmin® Vita D est produite grâce à un procédé breveté par Lallemand qui permet de standardiser le produit à une valeur de 8000 IU de vitamine D/g, (soit 200 µg/g). Elle apporte de la vitamine D naturelle et pourra être incorporée dans des comprimés, des capsules, etc. mmaillard@lallemand.com

le 11 Janvier 2011

Matières grasses avec moins de graisses saturées

CSM France Industrie propose deux nouvelles matières grasses contenant moins d’acides gras saturés (-30%) pour l’une tandis que l’autre, en plus permet de réduire la teneur en matières grasses. Chaque gamme se compose de 3 produits adaptés aux applications – Brioche/cake – Croissant – Feuilletage. Ces matières grasses se composent de 55% pour l’une et de 65-75% pour l’autre de graisses végétales non hydrogénées (contre 80% pour une margarine) auxquelles on ajoute des ingrédients fonctionnels. Nathalie.Palcej@csmglobal.com

le 11 Janvier 2011

1e chocolat sans sucre ajouté

Barry Callebaut propose le premier chocolat sans sucre ajouté contenant un extrait de stévia. Il permet d’obtenir un chocolat Santé 100% naturel, avec 95% de sucre en moins, donc beaucoup moins calorique, sans impact organoleptique. Il peut alléguer « riche en fibres ». michel_lopez@barry-callebaut.com

le 11 Janvier 2011

FOS Biologique

Beneo propose un FOS (fructo-oligosaccharide) BIO sous forme liquide, Orafti L58 Organic. Extrait de sucre BIO, il peut être utilisé comme fibre prébiotique (santé digestive), ainsi qu’en remplacement de sucre dans les produits laitiers, céréaliers ou cuits au four. Vincent.Caluwaerts@beneo.com

le 10 Décembre 2010

Bien manger à la « Française »

Selon un sondage Harris Interactive* pour la Fondation Nestlé France, Alimentation & Plaisir restent intimement liés en France.

En effet, « Passer à table » n’est pas un vain mot : manger « est un plaisir » pour 92% des Français (57% de nos  compatriotes prennent « beaucoup » de plaisir à manger). Les Français sont des adeptes de la table où ils aiment passer du temps. Convives (70 %), convivialité (64 %) et qualité du repas (42 %) constituent le palmarès pour un repas réussi.

Le repas familial traditionnel doit, selon les Français, durer en moyenne un peu plus d’une heure et demie pour avoir le temps de manger... et de converser.

Etre à table : c’est prendre du plaisir, ensemble. Ils sont 92 % à répondre que « c’est un vrai  plaisir d’être à table », 89 % à apprécier aller « dîner chez des  amis », 87 % les recevoir. 78 % des personnes interrogées pensent que « c’est autour de la table que l’on partage les meilleurs  moments de la journée » et 89 % considèrent que « c’est un vrai moment d’échange ».

82 % des Français préfèrent « faire un « vrai »  repas » que manger « sur le pouce » (2%). 78% des Français  préfèrent manger en compagnie plutôt que seul (3%). Téléphoner, consulter ses mails, ou lire le journal paraissent dès lors totalement incongrus. Reste 1/3 des Français qui apprécient regarder la télévision en mangeant, et ¼ la radio.

62 % des Français lorsqu’ils sont seuls, préfèrent manger ce qu’il y a de plus simple et de plus rapide à préparer, 60 % préfèrent « manger rapidement », mais se préparent au moins un plat. Pour autant, les sandwichs ne  sont pas délaissés.

Bien manger à la Française est une des caractéristiques de notre identité nationale qu’il faut transmettre aux générations futures et constitue un tout : 99 % des personnes interrogées indiquent ainsi que le « bien  manger à la Française » se caractérise par le plaisir de bien manger, 96 % par  la façon de cuisiner les différents produits, 97 % parlent de la qualité des  produits et, à peine moins (96 %), de la convivialité. 54 % des Français pensent que notre alimentation est meilleure que dans les autres pays (31 % pensent le contraire).

Manger c’est adopter une bonne pratique pour sa santé pensent 85% des Français, surtout les femmes, les personnes âgées de plus de 50 ans, les habitants des grandes villes ainsi que les  personnes ayant au moins un enfant de moins de 5 ans. Les parents cherchent du reste, à transmettre à leurs enfants les bonnes manières de se tenir à table (92%), le fait qu’il est important de passer du temps à table  (79%) et également ses recettes de cuisine (62 % des Français).

Si l’on a le sentiment de bien manger en  France, et d’y mieux manger qu’à l’étranger, le sens du plaisir n’est pas  limité à notre pays. Ainsi, les Français considèrent que les deux pays dont  le « sens du plaisir » se rapproche le plus de nos références sont tous deux  latins : l’Italie (pour 72% des Français) et l’Espagne (51%) constituent  des univers de référence relativement proches.

L’alimentation est ainsi associée au plaisir : partage, occasion d’échanger.

*Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 9 au 15 Novembre 2010. Echantillon de 1001 individus issus de l’access panel Harris Interactive, représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas et redressement appliquée aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle de l’interviewé et taille d’agglomération.

le 09 Décembre 2010

Points essentiels du projet de loi de modernisation de la FDA

La FDA se donne de nouveaux pouvoirs pour rappeler les produits contaminés, au lieu de se contenter de se limiter à demander aux entreprises de le faire.

L'inspection des usines de transformation agroalimentaire sera renforcée et l'accent sera mis sur les aliments considérés à risque.

La FDA augmentera aussi les contrôles sur les importations, ainsi que des usines de transformation des compagnies étrangères.

Le projet pour qu'il soit adopté doit être approuvé par les deux chambres, puis signé par le Président. Pour le moment, les deux chambres ont des vues différentes : le Sénat souhaite un enregistrement biennal des établissements agro-alimentaires sans frais d'inscription, tandis que la Chambre des Représentants exige l'inscription annuelle des établissements agro-alimentaires avec une taxe de 500$.

Les 2 versions ont des exigences supplémentaires pour les fabricants étrangers que Registrar Corp pourrait conseiller. europe@registrarcorp.com

copyright © tous droits réservés | mentions légales | www.foodingredient.eu icone enveloppe | www.cybartis.com | webmaster admin