logo
le 20 Octobre 2011

l’Evaluation des expositions de l’Homme via son environnement : nouveaux outils et aide à la décision

 Adebiotech organise en partenariat avec l’INERIS, un colloque national sur les effets d'exposition à long terme des polluants chimiques et leurs outils d'évaluation, les 15 et 16 novembre 2011 au Parc Technologique Biocitech, Romainville.

Programme et Informations : http://www.colloque.env-sante.adebiotech.org/ colloque@adebiotech.org

le 29 Septembre 2011

Préparons-nous à bien vieillir !

 

VITAGORA, pôle de compétitivité Goût-Nutrition-Santé, organise du 20 au 21 mars 2012 le 7e Congrès international du Goût-Nutrition-Santé au Palais des Congrès de Dijon.

La population senior représente une part toujours plus importante de la population mondiale et bien vieillir constitue un enjeu majeur du XXIe siècle.

En ce qui concerne l’alimentation, il nous appartient, nous scientifiques et industriels de l’agroalimentaire et de la nutrition, de relever ce défi ! Il reste encore de nombreux progrès à accomplir afin de proposer à tous et à chacun les moyens de préserver son capital santé et son bien-être. Pour y parvenir, il est nécessaire d’approfondir notre compréhension du rôle de l’alimentation dans le traitement de troubles liés au vieillissement.

Considérant la fonction du goût, il faut tenir compte de l’impact du vieillissement sur la perception sensorielle et le plaisir gustatif. Les conséquences sur les comportements alimentaires auront des répercussions sur la santé des seniors.

le 29 Septembre 2011

Satiété ou le choix de la minceur active

Formation ADRIA, le 24 novemvre 2011 à Paris.

Objectifs :

• Appréhender le marché de la minceur active,

• Faire le point sur les fondements scientifiques et le cadre réglementaire

• Identifier les solutions de formulation sur ce bénéfice santé.

justine.debruyne@adria.tm.fr

le 01 Juillet 2011

L’innovation est essentielle à vos yeux ?

Le Club PAI et le CQVB(Centre Québécois de Valorisation des Biotechnologies) ont élaboré un projet visant à soutenir les entreprises dans leur processus d’innovation. Pour vous soutenir dans vos démarches de prospective, la France et le Québec vous proposent d’identifier les besoins en innovation de votre entreprise. Ils peuvent être d’ordre technologique, de procédés, d’ingrédients ou encore de savoir-faire.

Une fois vos besoins identifiés, le Club PAI et le CQVB travailleront à rechercher des réponses adaptées, par le biais de leurs réseaux de contacts nationaux et internationaux (centres de recherches, base de données innovation, veille technologique, scientifique, etc…).

L’étape suivante consistera à établir le contact entre les besoins et les solutions. Cette phase pourra se réaliser, soit de façon autonome, soit en se joignant à une mission industrielle au Québec qui permettra aux industriels de rencontrer les personnes associées aux solutions envisagées.

Cette initiative est soutenue financièrement par le Fonds franco-québécois pour la Coopération Décentralisée et par le Conseil Général du Val de Marne.

le 01 Juillet 2011

Des consommateurs prêts à payer plus cher le « made in France »

Les Français deviennent plus réticents vis-à-vis de la mondialisation, source de délocalisation et de réduction inexorable d’emplois. Conscients que les choix de consommation agissent directement sur le comportement des entreprises, certains – de plus en plus nombreux – adoptent un comportement « solidaire », choisissant des critères de consommation ethiques pouvant aller jusqu’au boycott.

Dans ce contexte, le CREDOC a réalisé une enquête qui montre que 64 % des Français sont prêts à payer plus cher des produits s’ils sont fabriqués en France plutôt qu’hors d’Europe, alors qu’ils n’étaient que 44 % en 2005. Mieux, quel que soit l’âge ou le revenu, une personne sur deux est prête à faire un effort financier, y compris celles à faible revenu (<900 €). La proportion atteint 70 % chez les plus de 60 ans, les cadres, les diplômés et les hauts revenus.

Comme en 2005, 3 personnes sur 10 accepteraient 5 % d’augmentation. En revanche, en 2010, 33 % envisageraient un coût supérieur (contre 14 % en 2005).

Cette inclination à payer plus cher des produits fabriqués en France témoigne de l’attachement croissant des consommateurs à la provenance locale des produits. 51 % des Français privilégient les produits d’origine française, ils n’étaient que 43 % en 2005. Ce choix est porté par les plus de 60 ans, mais se diffuse chez les 25-60 ans, notamment parmi les actifs – cadres, employés ou ouvriers -. Il montre que les consommateurs français ont confiance dans le « made in France » et sont satisfaits de la qualité des produits que leurs propose leur industrie.

Cependant, d’autres critères entrent en ligne de compte pour expliquer cet engouement pour les produits français : la solidarité, l’engagement citoyen et les préoccupations pour l’environnement jouent ici un rôle non négligeable.

Reste que les moins de 25 ans continuent de faire exception, même s’ils s’intéressent davantage aux produits de l’Union. www.credoc.fr

le 01 Juillet 2011

Gamme de purées de légumes surgelées prêtes à l’emploi.

Les vergers Boiron propose une purée 100% concombre avec toute la fraîcheur et la subtilité du légume frais, et une purée 100% tomate avec la richesse et l’équilibre aromatique typiques de la tomate fraîche

La purée 100% poivron rouge : une couleur et un goût intenses.

Tous les légumes sont cultivés en pleine terre, sélectionnés et récoltés à maturité, puis assemblés et transformés – sans aucun ajout – sur le site de Valence.

Le résultat garantit une texture, une couleur et une qualité constante toute l’année, l’incroyable saveur du légume frais.

Pour les professionnels, c’est aussi la garantie de la praticité : plus d’épluchage, de lavage, de mixage ni de perte de matière. Prêtes à l’emploi dans des barquettes pratiques, les purées de légumes Les vergers Boiron permettront aux cuisiniers, aux pâtissiers et aux barmen de laisser libre cours à leur créativité tout en maîtrisant leurs coûts.

Egalement disponibles, les Purées 100% Melon vert et 100% Pastèque, en barquettes, les Purées 100% Citron jaune, 100% Citron vert et 100% Orange sanguine, en bouteilles, et la Mangue et l’Ananas en morceaux, le Carpaccio d’Ananas, en sachets ultra-pratiques.www.my-vb.com

le 01 Juillet 2011

Maltodextrine résistante

ADM propose Fibersol®-2 AG, une maltodextrine résistante, idéale dans des formulations où la dispersion et la dissolution rapide sont indispensables. De plus, elle permet d’augmenter la teneur en fibres solubles sans ajout de goût ou d’odeur. Elle reste transparente et apporte un minimum de viscosité. Enfin, elle est stable en milieu acide et à la chaleur. www.fibersol2.com

le 01 Juillet 2011

Nouvelles références chez Natures

Naturex élargit sa gamme de poudres de fruits avec des références amazoniennes (acaï, camu camu, acérola, carambole, cupuaçu, araçà). a.dauby@naturex.com

le 01 Juillet 2011

5e série d'avis de l'EFSA

L'EFSA a publié hier une série de 536 allégations qui viennent s'ajouter au 2 187 déjà publiées.
Après la 6e série, attendue fin juillet, la Commission européenne pourra légiférer sur une liste positive d'allégations autorisées.

Parmi les avis positifs de cette 5ème série notons :
• les fibres de céréales (avoine, orge, seigle) et l'amélioration su transit intestinal
• Les régimes hypocaloriques et réduction de poids chez les patients obèses
• La mélatonine et l'amélioration du sommeil
• Le chitosan et la régulation du cholestérol
• le fructose (lorsqu'il remplace le sucrose ou le glucose) réduit la réponse glycémique post prandiale
• faible teneur en sodium et pression sanguine

Parmi les avis négatifs :
• Astaxanthine et protection UV
• Mix d'huile de palme et d'avoine (type Fabuless) et gestion du poids
• gomme xanthane et fonction intestinale
• acide linoléique et protection UV
• Lactose et amélioration de l'absorption du calcium
• Bétaglucanes d'orge et d'avoine et satiété
• les régimes hypocaloriques et la réduction de sensation de faim, ni perte
de masse grasse vs masse maigre
• pépins de raisins et vision de nuit
• folates et pression artérielle

http://www.efsa.europa.eu/cs/Satellite

le 09 Juin 2011

1/3 des aliments produits sont gaspillés chaque année !

C’est le constat effarant de la FAO qui souligne que 1,3 milliards de tonnes d’aliments seraient perdus ou gaspillés. Dans les pays en voie de développement, ce sont surtout les moyens de stockage qui sont pointés du doigt, tandis que dans les pays développés, le gaspillage se situe surtout chez les consommateurs. Enfin, certaines filières sont plus concernées que d’autres : en Europe, 37 % des fruits et légumes seraient perdus à la récolte auxquels il faut ajouter 19 % de gaspillage. Les pertes côté produits de la pêche sont également très importantes.

copyright © tous droits réservés | mentions légales | www.foodingredient.eu icone enveloppe | www.cybartis.com | webmaster admin